SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

CINEMATEK collabore avec le SNAP ! (Sex workers Narratives Arts and Politics), premier festival dédié exclusivement aux représentations et discours des travailleurs.ses du sexe. Prolongeant le festival qui se tiendra fin mai au Beursschouwburg et au Cinéma Nova, CINEMATEK accueille la programmation Sex work & Emancipation qui met à l’honneur les potentiels subversifs et politiques que les groupes minorisés mobilisent dans ces activités économiques. Le 02.06, journée internationale de lutte des travailleurs.ses du sexe, des militantes historiques ouvriront ce cycle : Grisélidis Réal et Sonia Verstappen, l’unes des figures incontournables pour comprendre les origines d’un mouvement qui se fédère à partir de 1975 en France.

SNAP ! comme le Feminist SNAP, théorisé par la chercheuse Sara Ahmed, désignant ainsi le moment de rupture qui se produit après une pression accumulée sur une longue période. Le craquement du SNAP ! est un moment qui devient un mouvement et ouvre d’autres mondes possibles. Après des décennies de combat des collectifs de travailleurs.ses du sexe, la Belgique vient de s’illustrer de façon historique en devenant le deuxième pays au monde à décriminaliser le travail sexuel, donnant une pleine reconnaissance à toute une population marginalisée et méprisée jusque-là.

Le cycle à CINEMATEK en fait écho, en célébrant le féminisme porno punk et sex positif, post porn : contre-cultures et explorations sexuelles se déclinent avec Virginie Despentes et Emilie Jouvet. Projeté pour la première fois en Belgique, Too Much Pussy est un film performance qui suit la tournée européenne de 7 artistes lesbiennes travailleuses du sexe. Mutantes s’intéresse pour sa part aux représentations pornographiques comme outil politique en remontant la côte ouest états-unienne des années 1980 et la scène contemporaine barcelonaise. Le féminisme pute, développé par les collectifs militants, s’inscrit dans le combat pour la reconnaissance du travail des femmes, historiquement exploité dans les structures hétéropatriarcales, et pour une réappropriation de leurs outils. Il se montre en action dans des films de fictions cultes de l’histoire du cinema, dans des récits particulièrement jouissifs de reprise de pouvoir. Ainsi en est-il dans La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan, qui montre « une histoire des temps modernes, dans laquelle une sorcière brûle les inquisiteurs au lieu d’être brûlée », bravant à l’époque la censure qui menace de l’interdire car, relate-t-elle « une pute qui gagne envers et contre tous, ce n’était pas bien ! ». Le Monty Python Terry Jones réalise en 1986 Personal Services, film jubilatoire librement adapté de la vie de Cynthia Payne, prostituée, maîtresse BDSM et tenancière de bordel londonien. Working Girls de Lizzie Borden, montré ici dans sa récente version restaurée, est quant à lui sans doute un des premiers films à avoir dépeint le travail sexuel comme un travail, de façon relativement ordinaire, sans exotisation ni dramatisation de ce que sont les conditions de travail dans un établissement new-yorkais. Enfin, un des slogans phare des groupes minorisés est « Nothing about us, Without us ». Cela vaut pour les politiques les concernant, mais cela vaut également pour les films les représentant. Parce que le cinéma est un puissant vecteur de circulation des stéréotypes, des réalisateurs.ices développent des façons de créer permettant d’intégrer de façon éthique et active les groupes stigmatisés dans les processus de travail. C’est le cas de Nicola Mai, chercheur et réalisateur spécialiste des enjeux rencontrés par les travailleurs.ses du sexe migrant.es. Il développe un procédé d’ethno-fiction permettant à des communautés d’élaborer collectivement et par elles-mêmes les récits de leurs vies. Ainsi ses films sont-ils une hybridation entre son regard de réalisateur-ethnologue et la scénarisation par les personnes concernées des situations qu’elles rencontrent. Caer suit ce procédé avec des femmes trans latina du Queens qui se battent contre les persécutions policières, s’auto-organisent et se rassemblent autour de drag shows festifs. L’histoire et les rôles du film ont été écrits par des membres du collectif interculturel TRANSgrediendo et sont joués par des actrices non professionnelles, dont certaines sont également co-auteurs.ices et participent au montage du film.

Les mondes cinématographiques modèlent les imaginaires sociaux, et inversement. Aussi la façon dont les groupes minorisés y sont dépeints a-t-il un impact direct sur le réel, et la répétition d’images objectifiantes ou dégradantes des personnages de prostitué.es a-t-elle un rôle dans la façon dont les travailleurs.ses du sexe sont perçues. Réparer les torts causés par des siècles de représentations stigmatisantes : ce qui est nécessaire doit être rendu possible. Quitter les stéréotypes qui assignent pour leur préférer des constellations de récits qui émancipent. Tel est le projet politique et esthétique porté par le festival SNAP !.


En collaboration avec
image
Jeudi 02.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Grisélidis Réal, carnet de bal
  • Natacha Giler, France 2013 ⁄ couleur - kleur ⁄ 53' ⁄ ST-OND: —

« Que vaut-il mieux prostituer: son cul ou son âme? Le cul bien entendu. C’est plus pénible physiquement, mais c’est plus propre ». Dans les années 1960, Grisélidis Réal quitte Genève pour fuir l’ennui, sans économies ni destination précise. Sa quête de liberté ne la lâchera plus. Toute sa vie elle se prostituera « pour ne pas mourir ». Elle écrira cinq livres. En 2009, quatre ans après son décès, son corps sera transféré à Genève « là où sont enterrées les personnes qui ont fait l’histoire de la ville ». L’épitaphe sur sa stèle indique : « Peintre, écrivain, prostituée ».

image
Samedi 04.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Mutantes : Punk Porn Feminism
  • Virginie Despentes, France 2009 ⁄ couleur - kleur ⁄ 85' ⁄ ST-OND: FR

À partir d’entretiens réalisés aux États-Unis, à Paris ou à Barcelone auprès d’artistes, théoriciennes, activistes queer et de documents d’archives autour de l’action politique des travailleuses sexuelles et de performances d’un nouveau genre, Mutantes dessine les contours d’un féminisme qui revendique une liberté sexuelle totale, à l’instar du mouvement féministe « pro-sexe » des années 1980 aux États-Unis. Une quête initiatique troublante et captivante avec les mots ou les images de celles qui ont inspiré son travail : d’Annie Sprinkle, Catherine Breillat, Lydia Lunch ou Post Op et Maria Llopis.

image
Samedi 04.06 21:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Herstory of Porn: Reel to Real
  • Annie Sprinkle, Carol Leigh, United States of America 1999 ⁄ couleur - kleur ⁄ 69' ⁄ ST-OND: —

Annie Sprinkle, artiste et figure de la pornographie et de la communauté queer féministe pro sexe, emmène le public dans une performance/visite guidée de sept cinémas plus diversifiés les uns que les autres. À chaque étape, elle commente avec mordant et humour des extraits de certains des deux cents films qu’elle a réalisés au cours du dernier quart de siècle. Prenant la forme d’un journal filmé intime et politique, le film trace l’évolution de l’industrie du sexe et l’expérience singulière d’Annie Sprinkle en tant que pionnière du travail du sexe.

image
Dimanche 05.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Belle de jour
  • Luis Bunuel, France - Frankrijk, Italie - Italië 1967 ⁄ Catherine Deneuve, Michel Piccoli, Jean Sorel ⁄ couleur - kleur ⁄ 99' ⁄ ST-OND: NL

Épouse de Pierre sexuellement insatisfaite, Séverine se laisse aller à des fantasmes BDSM jusqu’à discrètement pousser la porte d’une maison de passe. Elle y devient bientôt 'belle de jour', prostituée de 14h à 17h et troisième pensionnaire de Mme Anaïs.

image
Mercredi 08.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

La Fiancée du pirate
  • Nelly Kaplan, France 1969 ⁄ Bernadette Lafont, Georges Geret, Henri Czarniak ⁄ couleur - kleur ⁄ 107' ⁄ ST-OND: —

Avec ce film joyeusement provocateur et férocement féministe, Nelly Kaplan offre à Bernadette Lafont l’un de ses meilleurs rôles : celui d’une femme libérée sexuellement qui n’a pas peur de s’opposer à la violence des hommes ni aux règles de la morale, aux préjugés et au conformisme.

image
Samedi 11.06 19:00 Ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Caer (Caught)
  • Nicola Mai, UK 2021 ⁄ couleur - kleur ⁄ 71' ⁄ ST-OND: FR

Caer est un documentaire collaboratif et expérimental à la fois sur la lutte contre les persécutions policières, sur la défense des droits des personnes transgenres et travailleuses du sexe latina dans le Queens ainsi que sur leur joyeuse auto-organisation autour de drag show festifs. Mêlant fiction et non-fiction, l'histoire et les rôles du film ont été écrits par des membres du collectif interculturel TRANSgrediendo et sont joués par des actrices non professionnelles, dont certaines sont également co-autrices et monteuses du film.

image
Samedi 11.06 21:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Too Much Pussy! Feminist Sluts in The Queer X Show
  • Émilie Jouvet, France - Frankrijk, Allemagne - Duitsland 2010 ⁄ couleur - kleur ⁄ 98' ⁄ ST-OND: —

En 2009, Émilie Jouvet monte une troupe éphémère de performeuses, afin de tourner son deuxième long-métrage Too Much Pussy! Feminist Sluts in the Queer X Show. Road-movie jouissif et truculent sur la post-pornographie et le mouvement féministe sex-positif, Too Much Pussy nous raconte les folles aventures de sept jeunes artistes performeuses, réunies le temps d'une tournée épique et qui ont traversé l'Europe en van, foulé les scènes cosmopolites des boîtes de nuits branchées parisiennes, en passant par les squats queers underground berlinois et les théâtres prestigieux de Paris, Berlin, Stockholm, Copenhague...

image
Lundi 13.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation

Personal Services
  • Terry Jones, UK 1987 ⁄ couleur - kleur ⁄ 104' ⁄ ST-OND: FR - NL

Très librement inspiré de la biographie de Cynthia Payne, le film suit l’enchaînement déchaîné de la vie de Christine dans la banlieue londonienne. Sous-louant d’abord son appartement à une prostituée, elle va ensuite se prostituer elle-même jusqu’à devenir tenancière d’une maison de passe queer clandestine et maîtresse BDSM. Tout en dénonçant l’hypocrisie ambiante, Personal Services démystifie la prostitution d’un regard amusé et amusant.

image
Mercredi 15.06 19:00 ledoux|upper Cart

SNAP ! FESTIVAL: Sex work and Emancipation
OUR STORY

Working Girls
  • Lizzie Borden, United States of America 1986 ⁄ Louise Smith, Ellen McElduff, Amanda Goodwin ⁄ couleur - kleur ⁄ 93' ⁄ ST-OND: —

Le travail du sexe est dépeint sans jugement dans le regard de Lizzie Borden sur la profession la plus stigmatisée de la société. Inspiré par les expériences des travailleuses du sexe que Lizzie Borden a rencontrées, Working Girls révèle les textures d'une journée dans la vie de Molly, une photographe travaillant à temps partiel dans un bordel de Manhattan. En abordant la prostitution sous l'angle du travail, Borden désensorcelle audacieusement le sujet, offrant une description empathique, humanisante et souvent humoristique de femmes pour qui ce travail n'est qu'un jour de plus au bureau.

Version restaurée (DCP).