ARTISTS IN FOCUS

Chantal Akerman

En janvier 1996, le Musée du cinéma (CINEMATEK) organisait une rétrospective intégrale de Chantal Akerman à l’occasion de la présentation au Palais des Beaux-Arts (Bozar), de D’Est : au bord de la fiction (1995), première déclinaison en installation du travail cinématographique de la cinéaste. Dans les archives de la programmation de la Cinémathèque, on découvre toutes les recherches effectuées à l’époque pour retrouver les films d’Akerman alors davantage éparpillés ; on suit les échanges afin de faire tirer des copies des titres manquants en vue de les conserver ; on se réjouit surtout de lire les efforts considérables prodigués par l’institution pour protéger les films.

Presque 30 ans après, CINEMATEK s’unit à nouveau à Bozar pour célébrer, en intégralité, la vie et l’œuvre de Chantal Akerman. Bozar accueille aujourd’hui la large exposition Chantal Akerman : Travelling avec sept de ses installations (de l’iconique et historique D’Est : au bord de la fiction à la dernière magistrale Now), à côté de films et d’une présentation des archives de sa maison de production. CINEMATEK organise de son côté sur cinq mois une rétrospective intégrale de la cinéaste, tout en proposant une sélection de films qui furent marquants pour elle.

Les deux institutions vous invitent ainsi à une sorte de « tout » Chantal Akerman, un plongeon dans son œuvre pour celles et ceux qui l’admirent déjà et une merveilleuse invitation à la découvrir pour celles et ceux qui ne la connaissent pas assez. Née à Bruxelles en 1950 et fille de survivants de l’Holocauste, Chantal Akerman a réalisé plus d’une quarantaine de films (courts, moyens et longs métrages) dans lesquels elle aborda tour à tour la fiction, le documentaire, la comédie musicale. Elle est également l’auteure de livres traduits dans de nombreuses langues, et dès 1995, elle a mêlé étroitement création filmique et vidéo, réalisant des installations qui la placeront, comme ses films l’ont fait dans le monde du cinéma, dans celui de l’art contemporain. Akerman a tiré profit et a diversifié ses pratiques, tissant une œuvre plurielle, avec en filigrane l’Histoire et le traumatisme générationnel.

La collaboration avec CINEMATEK témoigne de notre engagement à préserver et promouvoir l’œuvre de Chantal, offrant ainsi une perspective unique sur son univers cinématographique.

(Sylviane Akerman)

Chantal Akerman, alors considérée comme l’une des cinéastes européennes les plus influentes de sa génération et estimée par les spécialistes, est devenue en décembre 2022, à la suite du prestigieux classement de la revue britannique Sight and Sound, la réalisatrice du « meilleur film de tous les temps », Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles. Chez nous, la cinéaste s’inscrit désormais dans l’espace public, avec la promenade centrale du quai du Commerce devenue « Allée Chantal Akerman » et une peinture murale monumentale d’une scène de Jeanne Dielman, inaugurées en septembre dernier par la Ville de Bruxelles. Akerman est désormais portée par toutes les générations, elle est largement étudiée, ses archives sont consultées, publiées et exposées. Elle qui a marqué l’histoire du cinéma par sa modernité, son traitement du temps et de l’espace, parle en 2024, à un très grand nombre d’entre nous au travers tant de ses films visionnaires que de ses interrogations sur l’identité, l’appartenance, la mémoire, l’exil, l’héritage, le féminisme et la religion.

La cinéaste avait confié à CINEMATEK ses films et leur restauration, mission qu’elle a débutée en 2013. Désireuse de voir son œuvre préservée et transmise au sein d’une Fondation, elle en avait jeté les bases et la Fondation Chantal Akerman fut créée en 2017 par sa sœur. Grâce à sa collaboration avec CINEMATEK, prolongement d’un lien profond entre l’institution et la cinéaste, la Fondation Chantal Akerman est parvenue à rassembler la grande majorité de ses films (dans tous les formats existants : négatifs, rushes, copies d’exploitation, etc.), et à les préserver sous une même tutelle à Bruxelles. Réclamés dans le monde entier, les films restaurés par CINEMATEK rendent sa filmographie plus accessible que jamais. Vu le caractère exceptionnel de cette rétrospective intégrale, les films phares de Chantal Akerman seront exceptionnellement aussi projetés dans les copies film conservées, laissant au spectateur l’opportunité unique de les admirer dans une projection sur leur support d’origine.

À l’instar de l’exposition qui est jalonnée par des documents de travail, cette rétrospective a l’ambition de nous présenter Chantal Akerman « en création ». À la fois en associant à sa filmographie une carte blanche de ses films références, ceux qui lui ont donné le désir de faire du cinéma, ceux qui lui ont permis de s’éloigner de la fiction, ceux qui ont ancré sa pratique ou ceux qui l’ont accompagnée dans son parcours. Ces films ont été choisis avec la complicité de Marilyn Watelet, son amie de jeunesse et compagne de l’aventure qu’elles ont menée ensemble : la création de la maison de production Paradise Films dans les années 1970. Mais à la fois en accueillant tout au long du programme, les voix de celles et ceux qui ont travaillé avec la cinéaste : acteurs, monteuses, productrice, directeurs de photographie, musicienne ou ingénieur du son.

Nothing moved me more than the 4 four-minute films that Chantal Akerman shot in 1967 – a year before Saute ma ville – as her application to the INSAS in Brussels.

(Pedro Costa)

Cette première partie de la rétrospective (1967-1989) s’ouvre par les essais réalisés pour l’examen d’entrée à l’école de cinéma bruxelloise l’INSAS et propose, au côté des fameux « films des années 1970 » (Je tu il elle, Jeanne Dielman, Les Rendez-vous d’Anna, News from Home) qui ont inscrit Chantal Akerman dans le cinéma – mais aussi dans les universités, les études de genre américaines, auprès des autres cinéastes et artistes – ses premières œuvres méconnues : son deuxième film, L’Enfant aimé ou Je joue à une femme mariée resté dans l’ombre, le 15/8 réalisé avec l’ami Samy Szlingerbaum, ses gestes expérimentaux La Chambre et Hotel Monterey durant ses années à New York et les rushes magnifiques de son projet inabouti, Hanging Out Yonkers. Dans les années 1980, Chantal Akerman développe, parfois avec difficultés, des projets personnels (Les Années 80 précédant Golden Eighties et Toute une nuit tourné à Bruxelles), répond à des commandes de télévision, documentaire ou pas (Un jour Pina a demandé, Family Business), s’ouvre à la musique grâce à sa rencontre avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton. Enfin elle traverse à nouveau l’océan pour nous raconter, avec Histoires d’Amérique, les récits d’une histoire juive de l’Europe aux États-Unis.

CINEMATEK a l’honneur de recevoir de mars à mai, les témoignages de la monteuse Patricia Canino, l’acteur Jan Decorte, la productrice Marilyn Watelet, les directeurs de photographie Luc Benhamou et Caroline Champetier, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, les cinéastes belges Boris Lehman et Eric de Kuyper. Elle accueillera également des figures importantes du cinéma et du monde de l’art pour des introductions, qu’elles aient connu ou écrit sur Chantal Akerman ou qu’elles revendiquent son héritage : les cinéastes et artistes Sharon Lockhart et Anouk De Clercq, l’historienne de l’art et journaliste Élisabeth Lebovici, la théoricienne du cinéma et cinéaste Laura Mulvey et la danseuse et chorégraphe Michèle Anne De Mey.



L’exposition Chantal Akerman : Travelling est présentée au Jeu de Paume (Paris) du 28.09.2024 au 19.01.2025. Les deux expositions sont accompagnées d’une publication conjointe faite de contributions inédites d’artistes, cinéastes et collaborateurs de Chantal Akerman.


En collaboration avec

Akerman 2024


Cette rétrospective a été rendue possible grâce au soutien de la Ville de Bruxelles.

image
Dimanche 21.04 17:00 LEDOUX Cart
Mardi 23.04 21:00 LEDOUX Cart

Les films seront présentés en 35 mm (VO) le 21.04 et en version restaurée par CINEMATEK et Amazing Digital Studios, Paris (DCP, vo, st nl) lors de la séance du 23.04.

Version restaurée (DCP).

image
Jeudi 18.04 19:00 LEDOUX Cart
Mercredi 24.04 20:30 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Les Rendez-vous d’Anna
  • Chantal Akerman, Belgique, France, Allemagne de l'Ouest 1978 ⁄ Aurore Clément, Helmut Griem, Magali Noël ⁄ couleur ⁄ 126' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

Anna (interprétée par Aurore Clément et marquant le début de leur collaboration), jeune cinéaste de trente ans, voyage de ville en ville pour présenter son dernier film. Comme un commis voyageur ou comme un marin, elle a des aventures sans lendemain. « Le personnage de Anna, (…) c’est quelqu’un qui m’a échappé, mais ce fut un grand bonheur. Car ça aussi c’est ce qui m’intéresse dans le cinéma maintenant, c’est comment ça échappe, quelles sont les fissures de la maitrise. » (Chantal Akerman)

Séance du 18.04 présentée en 35 mm. Séance du 24.04 présentée en version restaurée par CINEMATEK (DCP, vo, st nl).

Version restaurée (DCP).

image
Jeudi 25.04 15:00 LEDOUX Cart
Dimanche 28.04 21:15 LEDOUX Cart
Mercredi 01.05 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Films de Jadis

Le Bonheur
  • Agnès Varda, France 1965 ⁄ Jean-Claude Drouot, Marie-France Boyer, Marcelle Faure-Bertin ⁄ couleur ⁄ 79' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

« L’idée est extraordinaire : un amour en vaut un autre, on peut remplacer un amour par un autre. Pour moi, Le Bonheur est le film le plus anti-romantique qui soit. J’en ai parlé à Agnès, elle n’est pas d’accord. Mais c’était très osé, à l’époque. Peut-être encore maintenant. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 25.04 19:00 LEDOUX Cart
Mardi 30.04 21:30 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Les Années 80
  • Chantal Akerman, Belgique, France 1983 ⁄ Aischa Bentebouche, Francois Beukelaers, Anne-Marie Cappelier ⁄ couleur ⁄ 79' ⁄ V: FR ⁄ ST: EN

« Les Années 80 est né des auditions que j’ai faites pour chercher des acteurs belges qui vont jouer dans la comédie musicale Golden Eighties. Les acteurs étaient tellement formidables, les images assez fortes qu’il était dommage que cette matière se perde. On a fait quarante heures d’audition en vidéo et on a monté une heure qui est une sorte de trajectoire entre un scénario et la future mise en scène d’un film. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 25.04 21:00 LEDOUX Cart
Vendredi 03.05 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Elle a passé tant d’heures sous les sunlights ...
  • Philippe Garrel, France 1984 ⁄ Mireille Perrier, Anne Wiazemsky, Chantal Akerman ⁄ NB ⁄ 138' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

Chantal Akerman apparaît dans 2 films de son contemporain Philippe Garrel : Elle a passé tant d’heures sous les sunlights et Les Ministères de l’art. Chantal Akerman répondait à Nicole Brenez sur leurs références communes : « Je ne sais pas si on a les mêmes références. Rimbaud est un rêve de jeune homme, pas de jeune fille. Libertaires ? Je ne me reconnais pas dans ce mot. J’étais juste là et je voulais faire du cinéma et c’était 1968. Oui Godard bien sûr, minimaliste. »

image
Samedi 27.04 19:00 LEDOUX Cart
Vendredi 10.05 21:00 LEDOUX Cart

Golden Eighties est une comédie musicale révoltée. J’aime la façon dont Chantal Akerman tisse son esthétique avant-gardiste de la répétition, de la sérialité et du modèle formel dans la sérialité du chœur de la comédie musicale, dans les motifs répétés de la chanson et de la danse, le tout encadré par les motifs plus généraux de la mise en scène. Le film reflète les difficultés économiques des années 1980, tout comme les comédies musicales hollywoodiennes l’avaient fait dans les années 1930, tandis que le jeu entre le hasard et le romantisme quotidien rappelle Jacques Demy » (Laura Mulvey). Précédé de La Paresse.

La Paresse présenté en version restaurée par CINEMATEK (DCP). Golden Eighties présenté en version restaurée par CINEMATEK et L’Immagine Ritrovata, Bologna (DCP) le 27.04 et en 35 mm le 10.05. Séance du 10.05 précédée d’une présentation en anglais de la théoricienne et cinéaste britannique Laura Mulvey.

image
Vendredi 19.04 21:00 LEDOUX Cart
Samedi 27.04 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Tous les autres s’appellent Ali
Angst essen Seele auf
  • Rainer Werner Fassbinder, Allemagne de l'Ouest 1974 ⁄ Brigitte Mira, El Hedi ben Salem, Irm Hermann ⁄ couleur ⁄ 92' ⁄ ST: FR - NL

« Fassbinder a un rapport physique aux personnages. J’adore ça. C’est merveilleux comme il montre des scènes d’amour, aussi bien dans Querelle que dans Maria Braun. Personne n’ose, ou ne peut faire ça. Chez lui, il y a un rapport exact, immédiat, entre ce qu’il sent et ce qu’il produit. C’est ce qu’on rêve tous de faire. » (Chantal Akerman)

image
Dimanche 28.04 17:00 LEDOUX Cart
Vendredi 03.05 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

L’Ange bleu
Der blaue Engel
  • Josef Von Sternberg, Allemagne 1930 ⁄ Marlene Dietrich, Emil Jannings, Kurt Gerron ⁄ NB ⁄ 107' ⁄ ST: FR - NL

Premier d’une collaboration de sept films entre Sternberg et Marlene Dietrich, L’Ange bleu explore les thèmes de l’amour fou, de la passion dévastatrice et de la déchéance. Il transforma Dietrich, qui incarne la chanteuse de cabaret Lola-Lola, en vedette internationale.

image
Dimanche 28.04 19:00 LEDOUX Cart
Lundi 06.05 21:30 LEDOUX Cart

Dis-moi est construit autour d’une figure absente, celle de la grand-mère maternelle d’Akerman disparue en déportation. À Paris, la cinéaste rend visite successivement à trois femmes âgées juives, qui témoignent de leur passé. Dans Mère et fils, jamais un amour entre une mère et son fils n’aura été aussi fort. Dans leur monde à part, le fils marche dans la campagne en portant sa mère mourante.

Dis-moi présenté en version restaurée par l’INA (DCP).

image
Mardi 30.04 19:00 LEDOUX Cart
Dimanche 12.05 21:30 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Casta Diva
  • Eric De Kuyper, Pays-Bas 1982 ⁄ NB ⁄ 110' ⁄ ST: —

C’est l’écrivain, réalisateur et artiste belge Eric de Kuyper qui œuvra à la reconnaissance de Chantal Akerman en diffusant Saute ma ville en 1970 dans le programme De Andere Film à la BRT. Akerman et de Kuyper furent amis mais aussi collaborateurs, notamment en tant que co-scénaristes de La Captive et Demain on déménage. Casta Diva, le début de Eric de Kuyper au cinéma, est composé de sublimes plans-séquences en noir et blanc portés par l’opéra Norma de Bellini, explorant le corps masculin.

Séance du 30.04 en présence d’Eric de Kuyper.

 + INTRO 

image
Jeudi 02.05 19:00 LEDOUX Cart
Mercredi 08.05 21:00 LEDOUX Cart

S’inspirant de ses déconvenues à Los Angeles où elle a vécu fin des années 1970, œuvrant à la difficile adaptation du Manoir et du Domaine de Singer, Family Business suit les tribulations burlesques d’Akerman à LA. Hôtel des Acacias, qui préfigure par sa thématique Golden Eighties, fut tourné par 4 étudiants de l’INSAS en réalisation, sous la direction de la cinéaste, alors appelée à diriger un atelier. Elle y reviendra en 1986 et on la retrouve actrice dans le projet de ses étudiants, L’Inhumaine.

Hôtel des Acacias présenté en version restaurée par l’INSAS (DCP).

Séance du 02/05 présentée en français par Aurore Clément (actrice)

Version restaurée (DCP).

image
Jeudi 02.05 21:00 LEDOUX Cart
Samedi 11.05 21:00 LEDOUX Cart

Le lumineux J’ai faim, j’ai froid, dans lequel deux jeunes filles fuient Bruxelles, où elles étouffent, pour Paris, est l’un des segments du film collectif Paris vu par … vingt ans après. Tout aussi décalé, Stranger Than Paradise, qui imposa Jarmusch comme l’une des voix les plus excitantes de la scène cinématographique indépendante américaine, nous fait traverser l’Amérique, du Lower East Side de New York aux étendues enneigées du lac Érié et aux plages mornes de Floride.

J’ai faim, j’ai froid présenté en version restaurée par la Cinémathèque Française et CINEMATEK (DCP).

Version restaurée (DCP).

image
Samedi 04.05 19:15 LEDOUX Cart
Mardi 07.05 21:00 LEDOUX Cart
Jeudi 16.05 15:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

M le maudit
M, Eine Stadt sucht einen Mörder
  • Fritz Lang, Allemagne 1931 ⁄ Peter Lorre, Ellen Widmann, Inge Landgut ⁄ NB ⁄ 110' ⁄ ST: FR - NL

Inspiré d’un fait divers réel, le portrait d’un tueur traqué à la fois par l’ordre et la pègre. Pour son premier film parlant brillamment maîtrisé, Fritz Lang s’interroge sur le thème de la société criminelle et de la culpabilité.

image
Dimanche 05.05 17:00 LEDOUX Cart
Jeudi 09.05 21:00 LEDOUX Cart

Trois commandes pour la télévision : dans Lettre d’un cinéaste, Akerman donne de ses nouvelles à la demande de l’émission Cinéma, cinémas qui commandait régulièrement une lettre cinématographique aux cinéastes. Dans L’Homme à la valise, réalisé pour la collection de l’Ina « Télévision de chambre », une femme revient dans son appartement après une longue absence et y trouve un ami installé comme chez lui et peu disposé à quitter les lieux. La Paresse est l’un de sept courts métrages commandés par la ZDF sur les 7 péchés capitaux.

L’Homme à la valise présenté en version restaurée par l’INA (DCP).

image
Vendredi 10.05 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

Riddles of the Sphinx
  • Laura Mulvey, UK 1977 ⁄ Dinah Stabb, Merdelle Jordine, Riannon Tise ⁄ couleur ⁄ 92' ⁄ ST: FR

Riddles of the Sphinx de Peter Wollen et Laura Mulvey, qui est reconnue pour sa conception du male gaze qu’elle développe dans l’essai Visual Pleasure and Narrative Cinema publié en 1975, examine la position des femmes dans la société patriarcale. Le film s’essaie à décomposer les structures narratives conventionnelles utilisées dans les médias traditionnels.

En présence de Laura Mulvey.

 + INVITÉ 

image
Samedi 11.05 19:00 LEDOUX Cart
Mercredi 15.05 21:15 LEDOUX Cart

Un appel à la sauvegarde de la Cinémathèque royale de Belgique sous forme d’un impromptu allégorique, suivi du regard de Chantal Akerman sur la troupe de Pina Bausch, ses vingt-six danseurs et danseuses du Tanztheater Wuppertal, pendant cinq semaines au travail et qui filme la lente élaboration d’une œuvre.

Séance du 11.05 précédée d’une présentation en français par Michèle Anne De Mey (danseuse et chorégraphe) & Thierry De Mey (musicien et cinéaste). Un jour Pina a demandé ... présenté en version restaurée par l'INA (DCP).

 + INTRO 

image
Dimanche 12.05 17:30 LEDOUX Cart
Vendredi 17.05 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Letters Home
  • Chantal Akerman, France 1986 ⁄ Delphine Seyrig, Coralie Seyrig ⁄ couleur ⁄ 103' ⁄ V: FR ⁄ ST: EN

11 février 1963. Sylvia Plath, poétesse américaine, trente ans, mariée, deux enfants, se donne la mort. Adaptation filmée par Chantal Akerman d’une pièce de Françoise Merle, inspirée de la correspondance entre Sylvia Plath et sa mère Aurelia, Letters Home met en scène Delphine Seyrig et Coralie Seyrig, sa nièce, dans une cantate à deux voix où mère et fille se confondent, se répondent, se cherchent.

Séance de 12.05 précédée d’une introduction en français par Nicole Fernández Ferrer (Présidente du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir). Version restaurée par le Musée national d’art moderne-Centre Georges Pompidou (DCP).

 + INTRO 

image
Jeudi 16.05 19:00 LEDOUX Cart
Lundi 20.05 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Nuit et jour
  • Chantal Akerman, Belgique, France, Suisse 1991 ⁄ Guilaine Londez, Thomas Langmann, François Negret, Nicole Colchat, Pierre Laroche, Christian Crahay, Sandrine Laroche, Olindo Bolzan, Violette Léonard, Luc Fonteyn, Yves Comliau, Nicole Duret, Cécila Kankonda ⁄ couleur ⁄ 95' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

Avec intelligence et émotion, Akerman interroge désir et sentiment amoureux. « Il s’agit d’un film imaginaire, d’une fable. C’est un film réel mais pas réaliste. C’est une parabole, sur la vie, l’amour, l’adolescence et la faute qui vous fait entrer dans le monde des adultes. » (Chantal Akerman)

image
Vendredi 17.05 19:00 LEDOUX Cart
Mardi 21.05 19:00 LEDOUX Cart
Vendredi 24.05 21:00 LEDOUX Cart
Jeudi 30.05 15:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Jules et Jim
  • Francois Truffaut, France 1961 ⁄ Jeanne Moreau, Oskar Werner, Henri Serre ⁄ NB ⁄ 106' ⁄ ST: NL

« Nuit et jour c’est exactement le contraire de Jules et Jim. Le film de Truffaut était un film d’époque, qui parlait des années 1960, de la libération, des mœurs. Pour Catherine (Jeanne Moreau), seul comptait son désir du moment. Si les gens en souffraient, rien à foutre. C’était tout, et tout de suite, et n’importe comment. Mais il faut placer le film dans son contexte de lutte contre l’hypocrisie bourgeoise. » (Chantal Akerman)

Séance du 17.05 précédée d’une présentation bilingue par Wouter Hessels (RITCS⁄INSAS)

 + INTRO 

image
Samedi 18.05 18:00 PLATEAU Cart
Mardi 21.05 20:00 PLATEAU Cart
Samedi 25.05 18:00 PLATEAU Cart
Mercredi 29.05 20:00 PLATEAU Cart

Dans la clarté changeante du soleil d’hiver, le pianiste autrichien Alfred Brendel nous livre les fruits de ses recherches et de ses réflexions à propos des trois dernières sonates de Schubert. La réalisation de Chantal Akerman recueille ce mystère, ce charme schubertien mêlé de désespoir que Brendel semble si bien connaître. Précédé de l’essai sur Jean-Luc Vilmouth, sculpteur conceptuel qui proposa dans une lettre à la NASA de lâcher un marteau en orbite basse au cours d’un voyage de la navette spatiale ….

image
Dimanche 19.05 17:00 LEDOUX Cart
Mercredi 22.05 21:00 LEDOUX Cart

Dans ces Trois Strophes, Chantal Akerman filme la musique de Dutilleux et sa complice et collaboratrice, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton. Suivi de Footlight Parade, ses immenses décors au luxe raffiné et ses quarante minutes finales qui rassemblent les fascinantes chorégraphies conçues par Berkeley. « Dans les films de Busby Berkeley, j’aime la pureté des lignes, les damiers en noir et blanc, les robes blanches et les costumes noirs … La forme, vraiment, et la jouissance qu’elle donne. » (Chantal Akerman)

image
Mercredi 22.05 20:00 PLATEAU Cart
Lundi 27.05 18:00 PLATEAU Cart
Vendredi 31.05 20:00 PLATEAU Cart

Chantal Akerman

Moïse et Aaron
Moses und Aron
  • Jean-Marie Straub, Danièle Huillet, France, Autriche, Italie 1974 ⁄ Günther Reich, Louis Devos, Eva Csapó ⁄ couleur ⁄ 106' ⁄ ST: FR

« Tellement beau, prenant, intelligent, une beauté qui ne veut pas être belle et c’est là que tu l’obtiens. (…) Le matérialisme des Straub leur permet de sortir du religieux, ce qui nous est vital. La différence entre Moïse et Aaron concerne la question de l’exode, un moment crucial de notre humanité, que l’on soit Juif, Arabe ou autre chose. Tout est là, la Loi, la loi brisée, la sortie de l’esclavage, l’idole. On y est toujours et on n’a pas encore tout compris de ça. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 23.05 19:00 LEDOUX Cart
Mardi 28.05 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Last Days
  • Gus Van Sant, USA 2005 ⁄ Michael Pitt, Lukas Haas, Asia Argento ⁄ couleur ⁄ 96' ⁄ ST: FR - NL

Les films et installations d’Akerman ont eu influence essentielle sur le cinéaste Gus Van Sant, et particulièrement Jeanne Dielman qui l’avait incommensurablement marqué quand il était étudiant en cinéma et qui l’a accompagné tout au long de son parcours. « Quand je suis malade, je me sens comme Kurt Cobain. Son acteur, Michael Pitt, m’a dit que Gus van Sant leur avait montré Jeanne Dielman avant de tourner le film. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 23.05 21:00 LEDOUX Cart
Mardi 28.05 19:00 LEDOUX Cart

Le Déménagement fait partie de la série télévisée Monologues, dans laquelle un protagoniste seul livre ses pensées. Pour cet exercice, Chantal Akerman met en scène Sami Frey qui, à voix haute, assis dans son nouvel appartement, se demande s’il a bien fait de déménager et ressasse ses souvenirs. Avec Sonia Wieder-Atherton, concert conçu spécialement pour Sonia Wieder-Atherton, propose une sélection d’œuvres qui reflètent la richesse du répertoire et l’intensité de l’une des plus grandes violoncellistes.

image
Vendredi 24.05 19:00 LEDOUX Cart
Mercredi 29.05 21:00 LEDOUX Cart

En 1991, à l’occasion des 30 ans d’Amnesty International, sont produits les 30 films de la série Écrire contre l’oubli. Catherine Deneuve, dans la séquence filmée par Chantal Akerman, raconte la mort de la militante au Febe Elisabeth Velasquez au Salvador. Suivi de Je rentre à la maison, dans lequel Oliveira filme un vieil acteur de théâtre. « Regardez les films des anciens comme de Oliveira, Godard ou Rohmer. Ils semblent plus jeunes que la plupart des films réalisés par des jeunes. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 30.05 19:00 LEDOUX Cart

« Au lieu de connaître mon histoire par une transmission directe de parents à enfant, (…) je me suis constitué des souvenirs imaginaires. (…) Et pour rester dans ce qui me reste de tradition, je n’ai pu échapper aux histoires drôles (…), parfois consolatrices et qui permettent de survivre à l’histoire par le rire, un rire qui prend source dans la détresse même. » (Chantal Akerman) Précédé de Son chant, court métrage hommage au travail de son de Chantal Akerman et à sa collaboration avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton.

Histoires d’Amérique présenté en version restaurée par CINEMATEK et Amazing Digital Studios, Paris (DCP).

Version restaurée (DCP).

image
Jeudi 30.05 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

Une conversation entre Luc Benhamou et Sonia Wieder-Atherton
  • Luc Benhamou, Sonia Wieder-Atherton & Sarah Pialeprat

Une conversation entre Luc Benhamou, directeur de la photographie du film, qui a cadré et/ou éclairé tous les films de Chantal Akerman entre 1983 et 1988 et la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, avec qui Chantal Akerman a eu une longue relation de vie et de travail et avec qui elle a créé la musique de Histoires d’Amérique, donnant naissance à l’enregistrement des chants juifs liturgiques pour violoncelle et piano.

Conversation en français entre Luc Benhamou et Sonia Wieder-Atherton, modérée par Sarah Pialeprat (directrice du Brussels Art Film Festival (BAFF) et du Centre du Film sur l’Art).

ENTRÉE LIBRE

image
Vendredi 15.03 19:00 LEDOUX Cart
Lundi 18.03 21:15 LEDOUX Cart

Les débuts de Chantal Akerman derrière la caméra à ses 17 et 18 ans : quatre films tournés en 8 mm pendant l’été et présentés pour rentrer en septembre 1967 à l’Institut National supérieur des Arts du Spectacle et des techniques de diffusion (INSAS, dans lequel elle sera admise) et son court métrage « matriciel et annonciateur » Saute ma ville, qu’elle réalise quelques mois après avoir quitté l’école de cinéma. En 1971, elle expérimente le plan-séquence dans L’Enfant aimé ou Je joue à être une femme mariée, sans achever ce premier essai.

Séance du 15.03 en présence de Sylviane Akerman (Présidente de la Fondation Chantal Akerman) & Tomas Leyers (Conservateur de CINEMATEK).


Saute ma ville et L’Enfant aimé ou Je joue à être une femme mariée présentés en version restaurée par CINEMATEK (DCP).

CINEMATEK

Version restaurée (DCP).

 + INTRO 

image
Vendredi 15.03 21:00 LEDOUX Cart
Vendredi 22.03 21:00 LEDOUX Cart

« Je suis allée voir Pierrot le fou comme n’importe quel autre film, sans savoir qui était Godard, j’ai pris une place parce que le titre m’avait plu. Et pour la première fois de ma vie, j’ai vu que le cinéma était un art. En sortant de la salle, j’ai dit que je voulais faire des films. Tout de suite » (Chantal Akerman). Précédé de Saute ma ville : « J’ai dix-huit ans et je casse – moi-même, puisque je joue le rôle – ce monde que je montre sept ans plus tard dans Jeanne Dielman. » (Chantal Akerman)

Séance du 15.03 présentée par Marilyn Watelet. Saute ma ville présenté en version restaurée par CINEMATEK (DCP).

Version restaurée (DCP).

 + INTRO 

image
Samedi 16.03 20:00 PLATEAU Cart
Mercredi 20.03 18:00 PLATEAU Cart
Dimanche 24.03 21:00 PLATEAU Cart

Chantal Akerman

Gertrud
  • Carl Theodor Dreyer, Danemark 1964 ⁄ Nina Pens Rode, Bendt Rothe, Baard Owe ⁄ NB ⁄ 118' ⁄ ST: FR - NL

« Je ne suis pas une cinéphile qui retient les films. J’en garde une im-pres-sion, qui peut être très forte, mais je ne me souviens même pas des histoires, je ne peux pas dire comment un film commence et comment il se finit. J’ai vu assez tard le Gertrud de Dreyer, c’est un film qui me serre le cœur rien que d’y penser, et ce qui me revient, c’est la manière de prononcer « Gertrud ». Je crois que j’avais tout adoré dans ce film, mais la musique de ce prénom m’est restée par-dessus tout. » (Chantal Akerman)

image
Lundi 18.03 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

Eventide
  • Sharon Lockhart, USA 2022 ⁄ couleur ⁄ 35' ⁄ V: NO DIALOGUE ⁄ ST: —

Lockhart capte en une seule et longue prise la tombée du jour sur une des côtes de l’île de Gotland en Suède. Six femmes équipées d’une lampe de poche fouillent les buissons. Mais le miracle s’opère ailleurs.

Followed by a conversation in English between Anouk De Clercq (artist, filmmaker and founding member of the Auguste Orts collective) & Sharon Lockhart (artist whose diverse practice includes installation, photography, film, painting and sculpture). Sharon Lockhart and Anouk De Clercq both contributed to the publication of the exhibition Chantal Akerman : Travelling (Bozar 14.03 > 21.07).

 + INVITÉ 

image
Jeudi 21.03 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

Ciné-conférence : Akerman Underground
  • Conférence en français par Federico Rossin

Chantal Akerman fait un premier séjour aux États-Unis au début des années 1970: elle y rencontre Babette Mangolte et découvre avec elle les œuvres du Nouveau Cinéma Américain et du cinéma expérimental, projetées dans les salles underground de Manhattan. Quels films a-t-elle vus et lesquels l’ont influencée le plus ? Quels auteurs deviendront une source d’inspiration pour tout son cinéma à venir ?

Conférence en français par Federico Rossin (historien du cinéma, conférencier, formateur, travaille comme programmateur indépendant pour de nombreux festivals et cinémathèques, et inter-venant dans des réseaux d’éducation populaire et universitaire).

ENTRÉE LIBRE

image
Jeudi 21.03 20:30 LEDOUX Cart
Mardi 26.03 21:00 LEDOUX Cart

La Chambre et Hotel Monterey furent réalisés par Chantal Akerman et Babette Mangolte, derrière la caméra, à New York, lors du premier séjour d’Akerman au début des années 1970. On y ressent l’influence de toute l’avant-garde qu’Akerman découvre à l’époque à l’Anthology Film Archives. « Les États-Unis, ça m’a ouvert l’esprit, j’ai vraiment eu l’impression que tout était possible et qu’il fallait balancer toutes les vieilles structures narratives qu’on utilisait en Europe. » (Chantal Akerman)

La Chambre est présenté en version restaurée par CINEMATEK (DCP). Hotel Monterey est présenté le 21.03 en 16 mm et le 26.03 en version restaurée par CINEMATEK (DCP).

Version restaurée (16MM).

image
Samedi 23.03 17:00 LEDOUX Cart
Dimanche 31.03 21:45 LEDOUX Cart

Akerman et Mangolte filment à Yonkers, juste à côté du Bronx, des adolescents toxicomanes et délinquants en réinsertion dans un organisme de Welfare, à l'origine de cette commande. Le film n’a jamais été monté, il n’en reste que des rushes, magnifiques et prometteurs. Précédé du film Le 15/8 réalisé avec son ami Samy Szlingerbaum, chez qui séjournait Chris, jeune Finlandaise qui n’arrêtait pas de parler et que les deux cinéastes, entre fascination et exaspération, se sont mis à filmer un 15 août.

Le 15/8 présenté en version restaurée par CINEMATEK et L’Immagine Ritrovata, Bologna (DCP).

Version restaurée (DCP).

image
Dimanche 24.03 15:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles
  • Chantal Akerman, Belgique, France 1975 ⁄ Delphine Seyrig, Jan Decorte, Henri Storck ⁄ couleur ⁄ 201' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

Geste magistral interprété par Delphine Seyrig, Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce, 1080 Bruxelles, bouleversa les esprits cinéphiles et l’histoire du cinéma dès sa présentation à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 1975, du titre révélateur du Monde en 1975 « Comment dire chef d’œuvre au féminin ? » à la désignation de « meilleur film de tous les temps » en décembre 2022 par la revue Sight and Sound. « Peu m’importe ce que d’autres pensent : pour moi, c’est un film complètement abouti. » (Chantal Akerman)

Séance du 24.03 en 35 mm (vo), séances du 28.03 et 01.04 en version restaurée par CINEMATEK (DCP, vo st nl).

image
Dimanche 24.03 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

On Experimental Cinema and Jeanne Dielman
  • Patricia Canino & Wouter Hessels

Chantal Akerman’s early films (La Chambre, Hotel Monterey) were influenced by the experimental American cinema of Jonas and Adolfas Mekas, Andy Warhol, Yvonne Rainer and Michael Snow’s Wavelength. At 22 years old, freshly graduated from INSAS, Patricia Canino met Chantal Akerman and Delphine Seyrig during the last edition of EXPRMNTL, also known as the Knokke Experimental Film Festival founded by Jacques Ledoux, in the beginning of 1949. It was there that she was offered the job of editing Jeanne Dielman. Patricia Canino will discuss Akerman’s inspiration drawn from experimental cinema and her close collaboration with Akerman in crafting the masterpiece Jeanne Dielman.

Conversation in English with Patricia Canino (French-Italian filmmaker, photographer and editor) and Wouter Hessels (RITCS/INSAS).

FREE ADMISSION

image
Dimanche 24.03 20:30 LEDOUX Cart
Mardi 02.04 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Dyn Amo
  • Stephen Dwoskin, UK 1972 ⁄ Jenny Runacre, Pat Ford, Catherine Kessler ⁄ couleur ⁄ 118' ⁄ V: EN ⁄ ST: —

Le travail du cinéaste américain Stephen Dwoskin fait partie des références du cinéma expérimental d’Akerman, et notamment Dyn Amo, drame qui explore la distinction entre le moi d’une personne et la projection de ce moi vers les autres, et qui l’avait troublée.

image
Lundi 25.03 21:00 LEDOUX Cart
Mardi 02.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Mamma Roma
  • Pier Paolo Pasolini, Italie 1962 ⁄ Anna Magnani, Ettore Garofolo, Franco Citti ⁄ NB ⁄ 106' ⁄ ST: FR - NL

« Le film est grand non pas en tant que fiction, mais dans sa dimension documentaire, sur Anna Magnani comme personnage de femme. Quand elle marche avec les autres prostituées au cours d’un travelling pas tout à fait exact, sans doute réalisé en voiture, que l’on suit sa joie et celle des autres femmes, rien que pour ce plan-là, le film est très grand. » (Chantal Akerman)

image
Mercredi 27.03 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

La Région centrale
  • Michael Snow, Canada 1970 ⁄ couleur ⁄ 191' ⁄ TIT: — ⁄ ST: —

« (…) aux États-Unis j’ai vu des films de Brakhage, mais surtout de Michael Snow. Ce sont des films (…) où il n’y a pas d’histoire ni de sentiments. Par exemple, (…) La Région centrale, c’est un film de trois heures sur un paysage avec des pierres, du bleu et du gris, et tous les mouvements possibles de la caméra sur ce paysage. (…) Je n’ai jamais été aussi émue, enthousiasmée : parce que c’est le langage [du cinéma] lui-même, sans parasites, sans identification possible. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 28.03 19:00 LEDOUX Cart
Samedi 30.03 17:00 LEDOUX Cart
Mercredi 03.04 21:30 LEDOUX Cart

Présentation de Chantal Akerman, Œuvre écrite et parlée, somme de près de 1600 pages de l’œuvre écrite de la cinéaste et publiée en trois volu-mes par les éditions L’Arachnéen, sous la direction de Cyril Béghin. Suivi de la projection de trois courts métrages réalisés en 1968 par Werner Schroeter autour de la cantatrice Maria Callas : « Dans mon souvenir, les plus beaux de Werner lorsque je les ai découverts à Cologne. » (Chantal Akerman)

En présence de Cyril Béghin (auteur) et de Sylviane Akerman. Le film est disponible en vente au guichet de CINEMATEK.

ENTRÉE LIBRE

 + INVITÉ 

image
Samedi 30.03 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Pierre
  • Jan Decorte, Belgique 1975 ⁄ Bert Van Tichelen, Rezy Schumacher, Cara Van Wersch ⁄ NB ⁄ 90' ⁄ ST: FR

Surtout connu pour être un homme de théâtre, Jan Decorte a également travaillé dans le cinéma au début de sa carrière. Acteur chez Akerman, Sylvain mythique de Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles, il réalise également trois films entre 1976 et 1978, dont Pierre, son premier long, qui suit la vie solitaire d’un employé municipal bruxellois qui vit avec sa mère.

En présence de Jan Decorte. Version restaurée par Avilla (DCP).

En collaboration avec Sabzian.

Version restaurée (DCP).

 + INTRO 

image
Dimanche 31.03 17:00 LEDOUX Cart
Mardi 09.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

“Rameau’s Nephew” by Diderot (Thanxs to Dennis Young) by Wilma Schoen
  • Michael Snow, Canada, USA 1972 ⁄ Chantal Akerman, Nam June Paik, Jonas Mekas ⁄ couleur ⁄ 269' ⁄ V: EN ⁄ ST: —

Chacune des œuvres du cinéaste expérimental Michael Snow, que ce soit la peinture, la sculpture, la vidéo, le film, la photographie, l’holographie, le dessin, l’édition ou la musique, nous invite à expérimenter, contempler la représentation, son processus et son matériau. Considéré par Snow comme un « authentique film parlant », ce film de plus de 4 heures est traversé par les protagonistes de l’avant-garde new-yorkaise : Joyce Wieland, Nam June Paik, Jonas Mekas, Annette Michelson, Chantal Akerman, etc.

image
Mercredi 03.04 19:00 LEDOUX Cart
Mercredi 10.04 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Tokyo Story
Voyage à Tokyo
Tokyo Monogatari
  • Yasujiro Ozu, Japon 1953 ⁄ Chishû Ryû, Chieko Higashiyama, Setsuko Hara ⁄ NB ⁄ 134' ⁄ ST: FR - NL

Chantal Akerman dira qu’elle « se souvient d’une belle douceur dans les films d’Ozu » et Voyage à Tokyo est très certainement l’un des films les plus touchants du cinéaste mais aussi l’un des plus aboutis. Entouré de ses acteurs fidèles, Ozu nous fait ressentir au travers de ce voyage d’un couple âgé qui rend visite à ses enfants vivant à Tokyo, avec profondeur la vieillesse, l’éloignement et l’abandon des mœurs traditionnelles japonaises.

image
Jeudi 04.04 15:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Films de Jadis

Mirage de la vie
Imitation of Life
  • Douglas Sirk, USA 1959 ⁄ Lana Turner, John Gavin, Sandra Dee ⁄ couleur ⁄ 124' ⁄ ST: FR - NL

« Douglas Sirk a réussi à introduire tant de subversion à travers le mélodrame, il suffit de penser à Mirage de la vie et à la façon dont en 1959 il convie un spectateur blanc à ressentir ce que peut ressentir une femme noire (…) Sirk n’a jamais l’air d’en vouloir à quelqu’un, dans ses films on ne trouve pas trace de ressentiment. Le désir conscient de Sirk est complètement dépassé par son propre film. C’est ça qui fait sa force, sa beauté. » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 04.04 19:00 LEDOUX Cart

Conférences, introductions, ateliers…
Chantal Akerman

This is ∕ this is not a queer feminist film
  • Elisabeth Lebovici &Jessica Gysel

A discussion reflecting on Je tu il elle, Chantal Akerman’s most explicitly queer film, and the complicated relationship that Akerman maintained – and by extension that the managers of her estate maintain today – with feminist and LGBTQ+ political categories.

Discussion in English with Elisabeth Lebovici (art historian and art critic) and Jessica Gysel (writer, artist and activist)

FREE ADMISSION

image
Jeudi 04.04 20:30 LEDOUX Cart
Lundi 15.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Je tu il elle
  • Chantal Akerman, Belgique, France 1974 ⁄ Chantal Akerman, Claire Wauthion, Niels Arestrup ⁄ NB ⁄ 86' ⁄ ST: NL

Après une rupture amoureuse, Julie s’isole pendant des semaines dans une chambre de location, écrit des lettres, mange du sucre à la cuillère … Film triptyque aux accents autobiographiques, Je tu il elle explore l’aliénation, la quête de connexions humaines et le début de l’âge adulte.

Version restaurée (DCP).

image
Vendredi 05.04 19:00 LEDOUX Cart
Lundi 08.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Mouchette
  • Robert Bresson, France 1967 ⁄ Nadine Nortier, Jean-Claude Guilbert, Marie Cardinal ⁄ NB ⁄ 82' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

« Le « je » du récit pourrait être une adolescente de 16 ou 17 ans. Elle aurait le visage encore enfantin tandis que son corps commencerait à devenir celui d’une femme, ce qui créerait chez elle un malaise et déterminerait certaines de ses attitudes (…) Je la verrais comme une sorte de « Mouchette » à peine grandie, à peine moins sauvage. » (Chantal Akerman dans le scénario de Je tu il elle)

image
Dimanche 07.04 21:15 LEDOUX Cart
Samedi 13.04 19:30 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Loin du paradis
Far from Heaven
  • Todd Haynes, USA, France 2002 ⁄ Julianne Moore, Dennis Haysbert, Dennis Quaid ⁄ couleur ⁄ 107' ⁄ ST: NL

Adaptant Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk, Todd Haynes (grand admirateur d’Akerman qui estimait à son tour son travail) nous plonge avec mélo et grandes émotions dans l’Amérique des années 1950, ses dynamiques sociales, l’amour, le désespoir et la trahison.

image
Jeudi 11.04 15:00 LEDOUX Cart
Dimanche 14.04 21:00 LEDOUX Cart
Mercredi 17.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Films de Jadis

Des journées entières dans les arbres
  • Marguerite Duras, France 1976 ⁄ Madeleine Renaud, Bulle Ogier, Jean-Pierre Aumont ⁄ couleur ⁄ 99' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

« En 1975, je me suis promenée avec Marguerite dans tous les festivals, et d’abord à Cannes. India Song était passé à Un certain regard et moi j’étais avec Jeanne Dielman à la Quinzaine des réalisateurs. J’avais été séduite par India Song, pour plein de raisons, mais ça ne m’est pas vraiment rentré dans le corps. J’ai surtout beaucoup aimé Des journées entières dans les arbres, il y avait quelque chose de rêche, de plus fort qu’India Song » (Chantal Akerman)

image
Jeudi 11.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

News from Home in Context: Minimalist Reverberations in Chantal Akerman’s Cinema  
  • Charlotte Wynant 

During her séjour in New York Akerman immersed herself in the work of the Minimalist avant-garde, acquainting herself with the contemporaneous dance and performance art, structural cinema and Minimalist music. News from Home bears witness to the profound impression the aesthetic shifts of the 1970s left on her directorial development and unveils key principles she would adhere to throughout the rest of her oeuvre. This talk examines the film in its broader art historical context to shed light on the many-faceted history behind Akerman’s austere aesthetics.

Lecture in English by Charlotte Wynant (currently writing a PhD thesis on reductive aesthetics in the cinema of Marguerite Duras at the Research Centre for Visual Poetics, University of Antwerp).

FREE ADMISSION

image
Jeudi 11.04 20:30 LEDOUX Cart
Samedi 20.04 19:15 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

News from Home
  • Chantal Akerman, Belgique, France, Allemagne de l'Ouest 1976 ⁄ Chantal Akerman ⁄ couleur ⁄ 85' ⁄ V: FR ⁄ ST: —

« Je savais comment le film commencerait et comment il se terminerait, avec les séquences bruyantes du métro et le plan de la fin, mais je ne savais pas l’ordre des plans. Donc j’ai choisi l’ordre intuitivement au montage, sans raison logique, mais il y avait un ordre cinématographique à moi qui s’imposait. Je travaille très instinctivement, j’ai compris le film après. » (Chantal Akerman)

Séance du 11.04 en 16 mm et séance du 20.04, version restaurée par CINEMATEK (DCP).

image
Dimanche 14.04 17:00 LEDOUX Cart
Lundi 22.04 21:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman

Bruxelles-Transit
  • Samy Szlingerbaum, Belgique 1980 ⁄ Hélène Lapiower, Boris Lehman, Jeremy Wald ⁄ NB ⁄ 80' ⁄ V: YI ⁄ ST: FR - NL

Décédé en 1986 à l’âge de 37 ans, Samy Szlingerbaum était un autodidacte de la caméra. Il collabora avec Chantal Akerman, Boris Lehman, tourna deux courts métrages, puis son unique long, en yiddish : Bruxelles-Transit. Le film raconte l’arrivée de ses parents, juifs d’origine polonaise, dans le Bruxelles de 1947. C’est le récit de sa mère qui commente le voyage, l’installation, les errances à la recherche d’un travail clandestin, les efforts pour s’intégrer dans ce pays d’exil, sans papiers, sans connaître la langue.

Contrairement a annoncé, Boris Lehman ne pourra pas être présent pour présenter la séance de Bruxelles-transit du 14.04, veuillez nous en excuser.
Version restaurée par CINEMATEK (DCP).

Version restaurée (DCP).

 + INTRO 

image
Jeudi 18.04 21:15 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

The Sound of Chantal Akerman
  • Stoffel Debuysere & Paul Hegarty 

A conversation about sound, noise and “slow sound” in the work of Chantal Akerman, with a focus on the hearing structures in her films of the 1970s.

Conversation in English between Stoffel Debuysere (curator of cinema and audiovisual arts, researcher at KASK School of Arts) and Paul Hegarty (professor of French and Francophone Studies at the University of Nottingham, author of Noise⁄Music (2007) and Annihilating Noise (2020)).

FREE ADMISSION

image
Dimanche 21.04 19:00 LEDOUX Cart

Chantal Akerman
Conférences, introductions, ateliers…

On Akerman’s Toute une nuit and Filming in Brussels
  • Caroline Champetier & Wouter Hessels

Caroline Champetier has served as director of photography for over 120 films, collaborating with directors such as Jean-Luc Godard, Leos Carax, Anne Fontaine and Margarete von Trotta. Her inaugural feature film in 1982 was Chantal Akerman’s Toute une nuit, a film where the city of Brussels plays a crucial role. Caroline Champetier will discuss her collaboration with Chantal Akerman, particularly after Jeanne Dielman, her experiences working with women in key functions of film production, and the process of capturing the essence of Brussels in a « mood » film.

A conversation in English between Caroline Champetier (director of photography, winner of a César for Best Cinematography, 2 Lumière Awards and the Berlinale Kamera (2023) for her significant contributions to cinema) and Wouter Hessels (RITCS⁄INSAS).

FREE ADMISSION