X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Né la même année que le cinématographe, Michel Simon en aura été un visage des plus impressionnants un demi-siècle durant. Le talent et la puissante personnalité du monstre sacré suisse ont marqué un âge d'or du cinéma francophone et français en particulier, sous la direction des René Clair, Jean Renoir, Jean Vigo ou Julien Duvivier...


Prendre le temps, au-delà d'une projection, de réfléchir sur le cinéma et d'analyser le style de ses grands auteurs, pour raffiner les plaisirs qu'il nous procure: c'est ce que proposent Olivier Lecomte (FR) et Wouter Hessels (NL) avec leurs cours passionnés d'Un film à la loupe.

Les sourires des comédies de Pascal Thomas seraient-ils la pudeur de l’autobiographie ?


Avec la parution de la nouvelle série Twin Peaks on reparle de l'ange du bizarre: David Lynch.
Ses étranges et fascinantes constructions oniriques dans Mulholland Drive ou Inland Empire tournent le dos à la continuité narrative, Lynch nous y convie à un parcours sinueux dans un imaginaire trouble, d'où la tension et le suspense ne sont jamais absents. Mais on ne saurait le réduire à cela : The Straight Story développe par exemple avec une sûreté parfaite un récit simple, clair, largement ouvert à l'émotion et à l'empathie. Il travaille l'image avec un souci maniaque, qui nous rappelle à chaque instant sa formation initiale de peintre et porte une attention tout aussi aiguë au contrepoint sonore. Un auteur mythique, au rendez-vous de toutes les grandes consécrations, et dont l'influence est universelle.
Le dernier rendez-vous de la saison du ciné-club du Studio 5 réunit deux stars de la grande épopée hollywoodienne: Humphrey Bogart et Katharine Hepburn sous la direction d'un John Huston alternant l'efficacité et la décontraction amusée.
À 70 ans, le Festival de la Croisette n’a certes pas besoin de canne et reste l’événement sur lequel, chaque printemps, se braquent les regards cinéphiles. La liste de ses Palmes d’or, ressemble à une petite histoire du grand cinéma.
Nous en reprenons quelques-unes, histoire de traverser l’été au fil de chefs-d’œuvre à (re)découvrir signés Antonioni, Fellini, Pialat, Haneke, Jean-Pierre et Luc Dardenne et autres.
Le Mu.ZEE (Musée Royal des Beaux Arts d’Ostende) consacre jusqu’au 3 septembre, une rétrospective au graveur Frans Masereel. Jérôme Laffont signe un bio-doc abondamment illustré et documenté au grand artiste. Avec ses livres racontant des histoires sans paroles, Masereel pourrait-être situé dans les racines de la BD belge. Mais son art et son destin aux détours imprévus revêtent des implications sociales, historiques et artistiques plus larges et essentielles. Notre cycle permet aussi de revoir avec l’aimable autorisation de Lydia Chagoll un document que Frans Buyens avait consacré à l’artiste pacifiste et le dessin animé de Bartosch, L'Idée.
De juin 2017 à juin 2018, (re)découvrez une sélection de films qui ont marqué l’histoire du cinéma belge francophone.
Une initiative du Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
En partenariat avec Flagey et Bozar.
Le nom de Vincente Minnelli fut souvent cité parmi les références assumées du succès cinématographique de la saison, La La Land. Mais s’il fut, comme Stanley Donen, un maître de la comédie musicale (genre représenté dans notre cycle avec Un américain à Paris et Gigi), il ne faudrait pas oublier Minnelli auteur de drames denses et poignants et comme directeur d’acteurs nuancé et profond, avec notamment Le Chevalier des sables ou La Vie passionnée de Vincent van Gogh (qui valut à Anthony Quinn un Oscar du meilleur second rôle).
Prendre le temps, au-delà d'une projection, de réfléchir sur le cinéma et d'analyser le style de ses grands auteurs, pour raffiner les plaisirs qu'il nous procure: c'est ce que proposent Olivier Lecomte (FR) avec son cour: Un film à la loupe.

Ressortie officielle, 25 ans après sa parution, de l'un des grands films et des grands succès du tandem Anthony Hopkins/James Ivory en version remasterisée.