Explorant les liens entre cinéma, littérature et théâtre, le jeune réalisateur argentin Matías Piñeiro (Buenos Aires, 1982), filme avec un micro-budget, de jeunes bohèmes palabrant sur la vie et l'amour. À 35 ans et avec 6 films - relativement courts- à son actif, il est l’un des talents les plus prometteurs du cinéma contemporain. CINEMATEK vous invite à le découvrir par une rétrospective de son œuvre restée inédite en Belgique et par une longue et passionnante carte blanche, à l’image de sa grande cinéphilie. On y retrouve des réalisateurs argentins influents (Hugo Santiago, Leopoldo Torre Nilsson), des cinéastes références (Jean Renoir, Chantal Akerman), des films de prédilection (Dance, Girl, Dance de Dorothy Arzner, La caída de Torre Nilsson), et bien entendu, des chassés-croisés amoureux (Le Quadrille de Guitry), des comédies (Sylvia Scarlett de Cukor) et du théâtre (King Lear de Godard). Matías Piñeiro sera à CINEMATEK les 04.11 et 05 .11 pour des rencontres avec le public, et, le 06.11 pour une journée d'étude.


CINEMATEK nous emmène en exploration quotidienne et passionnante à travers l’histoire du cinéma, depuis maintenant presque 80 ans. De la même manière, son ambition est de réfléchir à la position qu’occupe le cinéma et sa relation avec les arts visuels et l’art contemporain. CINEMATEK présente, dès lors, régulièrement le travail d’artistes actifs dans les domaines du cinéma, de la vidéo ou de la performance, que ce soit pour découvrir des artistes émergents ou redécouvrir les figures pionnières qui ont déstabilisé le langage cinématographique.

Le programme de cet hiver réunit en décembre, autour du thème commun de l’éclipse, les artistes Daniel Hui, Anouk De Clercq et Tom Callemin (avec l'avant première de leur film It), et présente en janvier le nouveau film de Sarah Vanagt Toute larme.


La cinéaste bruxelloise Sarah Vanagt fait des films documentaires, des installations video et des photos, dans lesquelles elle combine son intérêt pour l’histoire avec celui qu'elle porte au cinéma et en particulier à ses origines. Ses films sont vus à l'international dans les festivals et les musées.
CINEMATEK se réjouit de présenter en première belge son dernier film, Toute larme, lors d’une séance spéciale composée par l’artiste.


La venue du cinéaste sud-coréen Hong Sang-soo est sans aucun doute l’événement majeur de ce début d’année 2018. Par ses structures narratives inventives, il excelle comme personne d’autre dans la peinture tragicomique des échecs relationnels de l’être humain. CINEMATEK lui rend hommage en organisant une rétrospective intégrale, qu’il viendra présenter du 18 au 20.01, ainsi que quelques-uns de ses films préférés. Une opportunité unique de découvrir, jusque fin février, cette œuvre extraordinaire dans toute sa splendeur.


Le parcours d’artiste de Jean-Paul Picha ne se limite pas au long métrage d’animation. Avec ses quatre films destinés au « public averti », le réalisateur belge compte cependant parmi les représentants majeurs du « grand dessin animé ». Illustrateur de presse (notamment pour Hara-Kiri en France et Time Magazine aux Etats-Unis) il a fait partie également de l’équipe de la célèbre revue satirique National Lampoon.


Dans la suite des projections, entre autres à la Berlinale, Tate Modern ou dans la section Wavelength du festival de Toronto, CINEMATEK invite Neïl Beloufa à Bruxelles pour présenter son dernier film Occidental (2016). L’occasion de mettre en avant son travail filmique, un des points cardinaux de son œuvre à côté de la sculpture et des installations. Neïl Beloufa sera à Bruxelles les 21.02 et 22.02 pour des rencontres avec le public et une journée d'études qui parcourra l'ensemble de son travail.