X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Explorant les liens entre cinéma, littérature et théâtre, le jeune réalisateur argentin Matías Piñeiro (Buenos Aires, 1982), filme avec un micro-budget, de jeunes bohèmes palabrant sur la vie et l'amour. À 35 ans et avec 6 films - relativement courts- à son actif, il est l’un des talents les plus prometteurs du cinéma contemporain. CINEMATEK vous invite à le découvrir par une rétrospective de son œuvre restée inédite en Belgique et par une longue et passionnante carte blanche, à l’image de sa grande cinéphilie. On y retrouve des réalisateurs argentins influents (Hugo Santiago, Leopoldo Torre Nilsson), des cinéastes références (Jean Renoir, Chantal Akerman), des films de prédilection (Dance, Girl, Dance de Dorothy Arzner, La caída de Torre Nilsson), et bien entendu, des chassés-croisés amoureux (Le Quadrille de Guitry), des comédies (Sylvia Scarlett de Cukor) et du théâtre (King Lear de Godard). Matías Piñeiro sera à CINEMATEK les 04.11 et 05 .11 pour des rencontres avec le public, et, le 06.11 pour une journée d'étude.


Paul Vecchiali écrit en 2009 que s’il fallait résumer le cinéma français en deux figures marquantes, ce seraient alors Jean Gabin et Danielle Darrieux. Outre qu’elle fête cette année son centième anniversaire, Danielle Darrieux a le destin d’une femme qui ne fut pas seulement la première et la plus grande vedette du cinéma parlant, mais surtout une actrice qui sut combiner avec grand talent le naturel, l’émotion et l’ironie.


En 1997, un groupe de femmes unies par l’amour du cinéma ont décidé d’encourager et de soutenir le cinéma d’auteur, en créant l’asbl CinéFemme et en remettant chaque année le CinéFemme Award. Pour célébrer l’anniversaire de l’association, CINEMATEK retrace ses choix et le chemin parcouru, et programme cet automne les films primés depuis 20 ans.


1917 est l’année de deux révolutions russes, mais aussi la quatrième année de la Première Guerre mondiale. Un tournant dans l’histoire qui détermine toute la suite du 20e siècle. Ce cycle réunit 19 films qui jettent un regard depuis des perspectives différentes sur sa genèse et ses prolongements.


Les destinées de l’œuvre d’Andrzej Wajda (1926-2016), disparu en octobre dernier, furent toujours intimement liées à l’histoire de son pays, la Pologne. Le cinéaste fit d’abord l’objet d’un intérêt indéniable en Occident au moment du dégel, où il déboula sur la scène internationale avec fracas et brio, annonçant le renouveau du cinéma polonais. Il dépeignit alors le destin tragique de son pays au travers d'un symbolisme romantique esquivant la censure soviétique, geste important dans lequel le public polonais se reconnut à plus d'un égard.


Certains films sont à voir, absolument. CLASSICS est une anthologie libre des films qui ont influencé le développement du 7e art. Films phares, points de repère, chefs-d’œuvre incontestés, films cultes à l’origine d’une mythologie moderne... dont les qualités intrinsèques peuvent certes être remises en question, mais dont l’apport à notre identité culturelle est indéniable. Plus que de simples standards ou exemples-types, ces films ont permis - et permettent toujours - d’ouvrir le cinéma sur un espace de dialogue.


Les FILMS DE JADIS revisitent le cinéma populaire des années 1930 aux années 1980. Des classiques du monde entier, pour revivre les scènes inoubliables où les acteurs et actrices d'alors illuminaient la toile. Le cinéma tel qu'il devrait toujours être vécu : du son et de l'image projetés en pellicule et sur grand écran, dans une salle confortable. Avec - si la durée du film le permet - un avant-programme soigneusement sélectionné : une bande-annonce, un dessin animé, les actualités cinématographiques de l'époque ou un documentaire, afin de recréer les séances de cinéma d'antan.


Des mondes distants et inconnus au potentiel d’aventures inépuisable, des hommes factices et d’autres créatures fantastiques, des visions d’avenir hautement technologiques ou un passé imaginaire débordant de magie, de la dystopie sociopolitique: tout cela est déjà présent dès les premiers balbutiements du cinéma. La terminologie n’est pas encore employée mais ces films seraient maintenant classés dans les catégories science-fiction ou fantasy. Et ceci à raison, car beaucoup des éléments caractéristiques de ces genres ont trouvé leur forme définitive pendant cette période, alors que le décor est encore celui d’une Asie mystérieuse et lointaine en place de la Terre du Milieu, et que les robots s’appellent encore tout simplement Maria. Des mois de décembre à février, CINEMATEK présente une vingtaine d’hommages muets à l’imagination débordante.


120 Battements par minute de Robin Campillo, grand prix du jury à Cannes cette année, nous a rappelé combien l'épidémie du sida avait influencé et transformé nos vies. Genres d'à côté/Pink Screens Festival et CINEMATEK vous proposent, durant tout le mois de décembre, la re-découverte passionnante d'une quinzaine de films qui ont marqué l'histoire du cinéma par leur représentation du sida. Ce programme est jalonné de rencontres avec des spécialistes de la question.


Icône du cinéma français et international, Jeanne Moreau, dont la beauté atypique, la voix sensuelle et rocailleuse et l'immense talent de comédienne ont fasciné les plus grands réalisateurs, est décédée à Paris le 31 juillet 2017 à l'âge de 89 ans. CINEMATEK a tenu à rendre hommage à cette grande dame, femme libre et aventureuse qui a enflammé d'ardeur notre imaginaire de cinéphiles.


CINEMATEK nous emmène en exploration quotidienne et passionnante à travers l’histoire du cinéma, depuis maintenant presque 80 ans. De la même manière, son ambition est de réfléchir à la position qu’occupe le cinéma et sa relation avec les arts visuels et l’art contemporain. CINEMATEK présente, dès lors, régulièrement le travail d’artistes actifs dans les domaines du cinéma, de la vidéo ou de la performance, que ce soit pour découvrir des artistes émergents ou redécouvrir les figures pionnières qui ont déstabilisé le langage cinématographique.

Le programme de cet hiver réunit en décembre, autour du thème commun de l’éclipse, les artistes Daniel Hui, Anouk De Clercq et Tom Callemin (avec l'avant première de leur film It), et présente en janvier le nouveau film de Sarah Vanagt Toute larme.


A l’occasion de la sortie en dvd de Marquis de Wavrin, du manoir à la jungle, le documentaire coproduit par CINEMATEK et réalisé par Grace Winter et Luc Plantier qui relate la vie de l’explorateur et cinéaste le marquis Robert de Wavrin, qui à la fin des années 1920 est le premier blanc à filmer au nord de la forêt Amazonienne, CINEMATEK vous embarque pour un voyage le long du fleuve Amazone et de sa jungle touffue. Des perles récentes comme El abrazo de la serpiente ou The Lost City of Z, aux classiques comme Fitzcarraldo ou La Mort en ce jardin, aux films d’exploitation comme Cannibal Holocaust ou à la découverte de raretés comme Iracema, une liaison transamazonienne ou Qu'il était bon mon petit français !, un programme pour tous les goûts. De plus, Grace Winter (réalisatrice de Marquis de Wavrin, du manoir à la jungle) sera présente le 09.12 pour présenter les films précieux du marquis et nous parler de leurs redécouverte et restauration.


Fête du cinéma belge par excellence, le BE Film Festival est de retour dans les salles de BOZAR & CINEMATEK du 19.12 au 24.12.
Depuis 2005, chaque édition du BE Film Festival revient sur les productions cinématographiques belges de l'année écoulée. À côté de la reprise d'une sélection des meilleurs films francophones et flamands, le festival gâte le public avec des avant-premières, des projections spéciales et des débats. Le festival investira les salles de CINEMATEK du 20.12 au 23.12 avec plusieurs séances en présence des auteurs.


Pendant une décennie les studios hollywoodien produisent un nombre de films qui portent une attention toute particulière au point de vue du personnage principal féminin, avec lequel coïncide de manière assez frappante celui du spectateur. Nous nous trouvons dans l’univers de la Romance Gothique des années 1940 et parmi les réalisateurs il y a entre autres Hitchcock, Manckiewicz, Preminger et Minnelli.


La cinéaste bruxelloise Sarah Vanagt fait des films documentaires, des installations video et des photos, dans lesquelles elle combine son intérêt pour l’histoire avec celui qu'elle porte au cinéma et en particulier à ses origines. Ses films sont vus à l'international dans les festivals et les musées.
CINEMATEK se réjouit de présenter en première belge son dernier film, Toute larme, lors d’une séance spéciale composée par l’artiste.


Abbas Kiarostami est le réalisateur iranien le plus connu des critiques et des cinéphiles. Rien ne semblait pourtant le destiner à devenir l’un des cinéastes les plus importants de son temps.


La venue du cinéaste sud-coréen Hong Sang-soo est sans aucun doute l’événement majeur de ce début d’année 2018. Par ses structures narratives inventives, il excelle comme personne d’autre dans la peinture tragicomique des échecs relationnels de l’être humain. CINEMATEK lui rend hommage en organisant une rétrospective intégrale, qu’il viendra présenter du 18 au 20.01, ainsi que quelques-uns de ses films préférés. Une opportunité unique de découvrir, jusque fin février, cette œuvre extraordinaire dans toute sa splendeur.


Le parcours d’artiste de Jean-Paul Picha ne se limite pas au long métrage d’animation. Avec ses quatre films destinés au « public averti », le réalisateur belge compte cependant parmi les représentants majeurs du « grand dessin animé ». Illustrateur de presse (notamment pour Hara-Kiri en France et Time Magazine aux Etats-Unis) il a fait partie également de l’équipe de la célèbre revue satirique National Lampoon.


Dans la suite des projections, entre autres à la Berlinale, Tate Modern ou dans la section Wavelength du festival de Toronto, CINEMATEK invite Neïl Beloufa à Bruxelles pour présenter son dernier film Occidental (2016). L’occasion de mettre en avant son travail filmique, un des points cardinaux de son œuvre à côté de la sculpture et des installations. Neïl Beloufa sera à Bruxelles les 21.02 et 22.02 pour des rencontres avec le public et une journée d'études qui parcourra l'ensemble de son travail.


A l'occasion de la Saint-Valentin, CINEMATEK vous propose quatre belles histoires d'amour portées à l'écran et vous offre une ambiance romantique assurée, les spectateurs se présentant en couple ne payeront qu'un ticket pour deux.